Comment bien prendre en main les fonctionnalités de votre cave à vin ?

La cave à vin est un appareil qui permet de mettre le vin dans les conditions de conservation optimale afin de lui permettre d’une part de bien vieillir et d’autre part d’avoir bon gout. Cependant, pour accomplir honorablement cette mission, la cave à vin doit être bien utilisée et cela passe par la maitrise des particularités de l’appareil. La gestion de la température, de l’hygrométrie, de la lumière ou encore de l’aération résume l’utilisation d’une cave à vin.

Découvrez aussi notre page informative sur les caves à vin de viellissement.

La gestion de la température

Tout commence par là. Généralement, les caves à vin sont vendues avec une sonde thermostatique qui permet de réguler la température interne de la cave à vin. Mais savez-vous que tous les types de vin n’ont pas besoin de la même température ? C’est justement pour cela qu’il n’est pas conseillé de conserver des vins différents dans une même cave.

En effet, il faut de 7 à 9°C au vin blanc sucré alors que le vin blanc sec ou rosé demande une température comprise entre 8 et 10°C. Quant au vin rouge, il lui faut plutôt entre 11 et 14°C. Le champagne, le bourgogne rouge et le bordeaux rouge exigent respectivement entre 10 et 12°C, 15 et 16°C et 17 et 18°C. Il suffira de réguler depuis la sonde la température qui correspond à votre crue.

Cave+a+vin

A lire aussi : Les avantages d’une cave à vin

La gestion de l’hygrométrie

L’hygrométrie est la quantité d’eau présente sous forme gazeuse dans la cave à vin. À ce jeu-là, il faut être vigilant. Trop humide, la cave à vin peut être envahie de moisissures et de bactéries. Par contre, si elle n’est pas assez humide, les bouchons de bouteille pourraient s’assécher au point de se rétracter dans la bouteille. La conséquence serait l’oxygénation du vin qui prendrait par la même occasion un gout de bouchon. Quelle est alors le taux d’humidité idéal ?

En effet, il est conseillé que l’hygrométrie de la cave à vin ne descende jamais en dessous des 50% et n’excède pas les 80%. Le juste milieu serait 75%. Pour maitriser celle-ci, un climatiseur de cave à vin s’avère indispensable.

La gestion de la lumière

Aussi incongrue que cela puisse paraitre, l’obscurité est une composante indissociable du processus d’utilisation de votre cave à vin. En fait, le vin adore l’obscurité, car elle lui permet de bien vieillir. Aussi, l’ennemi du vin, ce sont les ultraviolets présents dans la lumière du jour.

A voir aussi : Les bonnes raisons pour investir dans une cave à vin

La maitrise de ce paramètre dépend surtout du type de cave que vous avez ou pour laquelle vous comptez opter. Les caves vitrées sont à éviter à tout prix si vous voulez que votre vin murisse comme il faut. Ne vous laissez pas avoir par l’esthétique. Au mieux, si  votre cave doit être vitrée, elle peut être utilisée comme cave de service, mais  en aucun cas comme cave de vieillissement.

La gestion de l’aération

Ce qui permet à la cave à vin d’être bien aérée, c’est un système d’aération adéquat et un filtre carbone. Il faudra veiller à ce que le système d’aération fonctionne en permanence et que le filtre soit régulièrement changé au minimum, une fois l’an. Cela permet aux odeurs de ne pas investir l’enceinte de la cave, car les bouchons de liège ont tendance à les absorber.

cave a vin